Search
Serge Canaple
/ Catégories: Accueil, News, Presse d'époque

... La NSU RO88, en avez-vous entendu parler ?

(Hommage posthume à la RO80 )

La NSU RO80 avec ses divers problèmes rencontrés sans aucunes traces de développements majeurs prévus à remarquer pour une voiture si respectueuse lors de son apparence et du coup bombardée comme "voiture de l'année" avait droit à un destin plus étendu. Elle aurait dû rester en production, évoluer avec son temps, afin de devenir un membre apprécié dans la société des automobiles tops exclusives.Notre nouvelle RO88 a toujours gardé ses lignes caractéristiques; Elles y étaient après tout, il y a vingt ans déjà à cette époque. La forme en coin solide et la résistance à l'air fabuleusement faible.

  

Neufs sont les nombreuses améliorations afin de se ranger dans l'évolution d'aujourd'hui. La grille et les phares pouvaient être abaissés puisque la technique de refroidissement améliorée exigeait moins de passage d'air. Le rendement de lumière a aussi connu ses progrès. Le capot peut être plus incliné et à hauteur du pare-brise il recouvre les essuies glaces, ce qui améliore encore plus l'aérodynamisme. Grâce à ce et à de nombreux détails, la valeur CX descendait de 0.35 à 0.27 ! Ainsi la RO88 redevient le leader du marché. Evidemment les pare-chocs en chrome ont été remplacés par des boucliers pare-chocs plus léger en une matière plastique résistante, et tout autour du véhicule. L'installation des vitres est mieux planée et elles sont collées dans la carrosserie. Les gouttières ont disparues et un becquet a été ajouté à l'arrière qui devrait encore améliorer la tenue de route, ce qui est nécessaire car les performances de la RO88 ont énormément augmenté ! Ces performances sont assurées par un moteur rotatif à quatre disques (une version avec un moteur V8 a été envisagée mais a été écartée pour des raisons compréhensibles) qui développe 200 kW soit 275 ch. C'est suffisant pour aider la voiture via une boite de vitesses automatique pilotée par ordinateur, à atteindre une vitesse de pointe de 260 km/h, reprenant à ce stade la position de tête de la BMW V12. L'accélération de 0 à 100 km/h se réalise soyeusement en 6 secondes. La conduite s'effectue chez la RO88 sur les quatre roues. Direction assistée, ABR et ASR sont évidents sur une voiture de ce calibre.

A l'intérieur, vous trouverez un ensemble d'instruments très moderne et complet avec un ordinateur de bord, téléphone, etc. Quatre sièges séparés à réglage électrique revêtus de cuir véritable font partie de l'équipement standard. Avec tout ceci la RO88 est devenue une automobile absolument TOP pour laquelle les "S", séries 7 et Jaguars font bien poliment un détour.

  

Une voiture qui serait une fois de plus élue "voiture de l'année" pour son énorme innovation, si ce n'était que la production restera insuffisante. Après tout, la RO88 ne dépassera pas ces pages-ci. Le projet échoue à la chaîne de production. Il n'a donc pas besoin d'étiquette de prix. De plus, la RO88, comme sa devancière de 1967, est une voiture dont la valeur ne se lit pas sur une carte.

 

Article précédent Le patrimoine au conservatoire septembre 2023
Article suivant LVA Octobre 2022 ROTATIF Club
Imprimer
170
Back To Top